Ceci n’est qu’un humble exemple de ce que je vous encourage à faire grâce à PAZAP:
partir à la  découverte de nouvelles aventures simples et utiles.
Ces reportages métiers correspondent à mon parcours personnel, à mes curiosités, à mes opportunités.
A vous de jouer !

 

Témoignage de professionnel

En tant que vannier je réalise des objets fonctionnels ou décoratif à partir d’osier. On connaît surtout les paniers, c’est que que nous faisons beaucoup et pour pleins d’usages différents mais on peut aussi réaliser d’autres pièces pour la décoration, le paysagisme et même de grandes marques de luxe . C’est sympa de travailler un matériaux naturel qui varie en fonction des saisons, il y a un processus a respecter pour que l’osier soit de bonne qualité il n’y a pas que le tour de main qui compte, le matériaux de départ est super important.

Jean

http://www.vannerie.com/

 

Mes impressions

Ça fait longtemps que j’en ai envie, j’ai grandi pas loin, me voilà partie pour 1 semaine dans une coopérative de Vannerie. L’idée de pouvoir créer n’importe quoi à partir d’un matériaux naturel local, ce petit coté autarcique et terroir, planter, récolter et travailler un même osier ça me plait bien.
La vannerie a parfois une image un peu kitch mais quelque soit le rendu final, les bases de la technique sont bien les mêmes qu’on fasse un panier à pain ou un sac Hermès, Oui Oui ! la coopérative à collaborer avec le Maroquinier pour un modèle spécial !
Au programme 3 réalisations à faire pendant la semaine, ça parait un peu ambitieux… Alors on s’y met avec Norbert Meilleur Ouvrier de France et à la fin de la journée on voit bien l’abîme qui nous sépare de cet homme là, passionné et passionnant !
Ça a l’air simple mais la régularité du tressage, la force dans les mains, la maitrise des formes, la complexité des montages, ba c’est pas simple…
Ce que l’on fait avec du plastique est possible avec de l’osier, c’est naturel, c’est beau dans un jardin, c’est bio à fond, bref c’est l’avenir ! Une fois qu’on maitrise un peu on a envie de faire 1000 choses, petit point faible Il faut de la place pour stocker et travailler l’osier et puis du temps mais l’avantage c’est qu’on peut tout faire sur mesure c’est une source de créativité et de liberté assez géniale !

Céline

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *