Ceci n’est qu’un humble exemple de ce que je vous encourage à faire grâce à PAZAP:
partir à la  découverte de nouvelles aventures simples et utiles.
Ces reportages métiers correspondent à mon parcours personnel, à mes curiosités, à mes opportunités.
A vous de jouer !

Témoignage de professionnel

Mon rôle est de superviser les 2 services de restauration midi et soir.
Il faut établir des planning à la semaine pour le personnel, rentrer les factures pour simplifier le travail du cabinet comptable,  recruter si besoin de personnel, rencontrer les fournisseurs pour le choix des produits,  travailler sur une partie gestion (ratio marges, coeff, masse salariale),  faire du repérage pour ouvrir d’autres restaurants, Bref c’est très varié. Ce que j’aime c’est le contact avec la clientèle, pouvoir exercer un métier partout dans le monde avec un minimum d’anglais et puis le salaire ça n’est pas négligeable,  de plus en plus d’établissements travaillent à l’intéressement sur couvert avec les pourboires donc on peut bien gagner sa vie.
Les inconvénients sont plutôt liés aux horaires et à la vie de famille, mais le métier de la restauration est un beau métier. On peut bien gagner sa vie que l’on soit patron ou salarié qualifié, on peut très bien se former sur le tas, sans gros bagages scolaire avec un minimum de logique et d’agilité. C’est un métier où au sein de l’entreprise  on peut vite grimper en échelon et même être son propre patron.

le métier de la restauration est un beau métier. On peut bien gagner sa vie que l’on soit patron ou salarié qualifié, on peut très bien se former sur le tas,

Antoine

http://www.labasabrest.com/

 

Mes impressions

On a tous envie un jours d’avoir un restaurant ou un bar, genre « ça serait le QG des copains, tout le monde viendrait prendre un verre et ça serait super sympa », Oui bon ba la réalité c’est moins friendly. Le directeur doit être hyper disponible pour son équipe et sa clientèle. C’est le chef d’orchestre de l’affaire donc mieux vaut être concentré polyvalent et réactif. On à tendance à sous estimer l’envers du décor, les fournisseurs, la gestion des stocks, le recrutement, la compta… et aussi les horaires et donc la vie de famille comme le dit Antoine.
Bref, rien ne vaut une petite immersion pour se faire une idée de ce qui peut matcher dans tout ça. Et qui sait, vous êtes peut être fait pour le lancer ce « café des copains » ?!

Céline

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *